Activité:
Prix de la Fondation pour Genève
Prix 2017 remis à Michael Møller,
Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève

Michael Møller incarne mieux que quiconque ce fameux ‘esprit de Genève’. Il est de ces personnalités pour qui réformes, courage et travail inlassable ne sont pas des mots vains.

Ivan Pictet, président de la Fondation pour Genève

En cette année qui marque le 15ème anniversaire de l’entrée de la Suisse à l’ONU, le Conseil de la Fondation pour Genève a tenu à distinguer l’infatigable patron de la Genève Internationale, Michael Møller, Directeur général depuis 2013 de l’Office des Nations Unies à Genève, pour son dévouement et ses efforts à bâtir des ponts entre les différents partenaires de la Genève internationale, améliorer la communication et stimuler une meilleure compréhension de la valeur ajoutée de la Genève internationale dans le contexte mondial.

  • michael-moller@2x-720x720
En savoir plus

Michael Møller incarne en effet mieux que quiconque l’esprit de Genève par l’action soutenue qu’il déploie notamment dans les trois domaines principaux :

  • Il cultive les liens les plus étroits entre l’ONU, les organisations internationales et la société civile suisse et genevoise, dont il ne cesse de mettre en valeur l’importance de l’apport à la vie internationale.
  • Maître d’oeuvre des travaux de réfection du Palais des Nations, élément caractéristique du patrimoine architectural et artistique de Genève, il a en outre réformé le fonctionnement de l’Office des Nations Unies à Genève ainsi que les rapports des institutions spécialisées entre elles et avec l’ONUG.
  • Enfin, il a renouvelé la communication de l’ONU, mettant en avant l’importance et la qualité de Genève pour la recherche de la paix et la médiation internationale ainsi qu’en tant que centre opérationnel de la résolution des conflits, de la coopération internationnale, du multilatéralisme, du secteur humanitaire et des droits de l’homme. Grâce à ses efforts, Genève est aujourd’hui un haut lieu pour la mise en oeuvre des 17 objectifs du développement durable que s’est assignés le système des Nations Unies. Il a ainsi transformé l’image de l’Organisation des Nations Unies, soulignant l’impact sur notre vie quotidienne du travail normatif de l’ONU et des agences spécialisées. Il a sensibilisé et motivé ses collaborateurs et ses partenaires, rouages essentiels du multilatéralisme, à l’heure où il est remis en question.

M. Møller s’est vu remettre le 24 mars 2017 le Prix 2017 lors d’une cérémonie au Victoria Hall à laquelle se sont associés Kofi Annan, ancien Secrétaire général de l’ONU, François Longchamp, Président du Conseil d’Etat de la République et canton de Genève, Guillaume Barazzone, Maire de la ville de Genève, Sabrina Dallafior, Représentant permanent adjoint de la Suisse auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève.

Plus de 1000 personnes, dont 800 haut-dignitaires étaient présentes au Victoria Hall pour entendre la conférence du lauréat sur le thème « La Genève internationale plus nécessaire que jamais » et  témoigner par leur présence leur reconnaissance à cette personnalité de premier plan qui ne ménage pas ses efforts pour faire valoir la Genève internationale, rapprocher suisses et internationaux et projeter une image favorable des Nations Unies et du multilatéralisme.

A cet égard, Kofi Annan, qui a prononcé le laudatio du lauréat, n’a pas manqué de relever le fait que : « Au moment où le monde entier est en mutation, nos institutions ne peuvent pas rester statiques, et la réforme et la revitalisation des structures de gouvernance mondiale exigent le type de leadership créatif et original dont a fait preuve Michael Møller à l’Office des Nations Unies à Genève. Les innovations dont il a été le pionnier ont contribué à rapprocher les Nations Unies des peuples au nom desquels la Charte de l’Organisation a été signée. »

C’est profondément touché par les différents éloges qui lui ont été fait que Michael Møller a conclu:« La Suisse est le plus grand petit pays du monde, et Genève la plus grande petite ville du monde. Et notre relation n’est pas simplement celle de l’ONU avec un pays hôte, mais une relation de partenariat fort, durable et efficace. On ne peut rêver mieux, » tout en remerciant tous les partenaires de la Genève internationale qui l’ont soutenu dans les nombreux projets qu’il a lancés et qui lui valent cette haute distinction.« C’est en leur nom que je reçois ce prix aujourd’hui, avec beaucoup de plaisir, d’humilité, de fierté et surtout de gratitude envers eux tous ».